Participation démocratique

 

 

Il est évident que le «chacun pour soi» engendré par le mode de vie actuel tend à réduire le citoyen au statut de consommateur et de client, et restreint continuellement la participation du citoyen à la vie collective, donc à la vie politique.

 

Le désintéressement des citoyens favorise à son tour la prise de contrôle des biens et des services collectifs par les grands intérêts financiers : quand le chat n’est pas là, les souris dansent . Ce qui engendre à son tour le cynisme et la perte de confiance des citoyens face aux politiciens et à la politique. On est tenté de penser que la culture de dépendance qui s’est installée est insurmontable.

 

Pouvons-nous pour autant abdiquer notre droit à la démocratie et nous livrer pieds et mains liés aux abuseurs économiques?

 

Nous n’avons pas le choix de croire à la démocratie et à la dignité de chaque citoyen. Le cynisme actuel vient essentiellement de l’impuissance que ressentent les citoyens.

 

Si on permettait vraiment aux citoyens d’agir sur les décisions collectives et de se prendre eux-mêmes en charge, par des mécanismes de démocratie efficaces, décentralisés et intègres, il y a tout lieu de croire que les gens pourrais prendre goût à la démocratie.

 

Le bonheur matériel insatiable que procure la consommation ne remplace pas le bonheur gratifiant d’une vie autonome dans une communauté valorisante, d’autant plus que ceux qui profitent de ce bonheur matériel sont finalement de moins en moins nombreux dans notre monde.

 

Il est difficile de concevoir une autre façon de contrer l’emprise des pouvoirs financiers et économiques que de faire fonctionner pleinement la démocratie.

 

Mais pour y arriver, il faut l’implantation de la démocratie participative direct que vous propose Citoyens au Pouvoir du Québec .

 

Nous ne proposons pas un projet de société pensé par une minorité éclairée. Nous voulons engager les citoyen.ne.s à faire leur projet de société partout où ils-elles vivent, à toutes les échelles.

http://citoyensaupouvoir.ca/plateforme-campagne-electorale-2018/

 

Stéphane Blais, chef de Citoyens au pouvoir du Québec fait un bref survol des principes de base du parti :

Absence de discipline de parti, donc aucune ligne de parti chez les candidats et futurs mandataires (députés);

L’adhésion aux valeurs de démocratie directe;

Primauté des concepts de transparence totale et d’intégrité sur les concepts gauche / droite;

Rédaction d’une nouvelle constitution par des citoyens qui seront sélectionnés par tirage au sort.

Suivez nous sur Facebook, Twitter et Youtube!

Lien Youtube: https://www.youtube.com/watch?v=1PdKYcJXOE8&t

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *