Éducation – Accès et qualité.

 

 

Voici vos propositions fait au CAP.

Nous prônons la gratuité scolaire de l’école primaire à l’université.

 

  1. A) Mettre en place un ministère national de l’éducation et un programme national identique pour tous, jusqu’à l’université. Avec une base commune et plus de choix de cours à options, en lien avec les activités professionnelles;

 

  1. B) Définir un programme scolaire exigeant. De qualité. Assurer la place et la qualité du français et de notre histoire du Québec dans l’éducation;

 

  1. C) Donner plus de place à l’enseignement de l’histoire dans le programme scolaire grâce à plus de cours à partir de 3e secondaire afin de permettre aux étudiants de mieux se positionner par rapport à leur passé. Des cours plus axés sur l’histoire de la démocratie et l’histoire du dernier siècle permettraient une meilleure connaissance et compréhension des contextes sociopolitiques actuels et favoriserait la pensée critique sur l’histoire et le monde contemporain;

 

  1. D) Intégrer un cours obligatoire de préparation à la vie citoyenne en 5e secondaire visant à faire connaître aux étudiants le fonctionnement de leurs institutions politiques, financières et judiciaires et à faire connaître les différents systèmes politiques existants dans le monde. Surtout, favoriser la réflexion et la pensée critique face aux institutions grâce notamment à la philosophie et faire connaître aux étudiants leurs droits, devoirs et pouvoirs en tant que citoyens;

 

  1. E) Promouvoir l’apprentissage des langues par un programme à options après réussite de pré-requis;

 

  1. F) Assurer la gratuité scolaire par une taxe sur les revenus bruts des institutions financières. Sur les transactions boursières;

 

  1. G) Mettre en place un système de bourse étudiante, au mérite, afin de motiver les étudiants dans leur cheminement scolaire. Une échelle de versement sera prévue, après la première année des études supérieures, selon les résultats obtenus et les programmes suivis. Exemples: dépenses encourues pour les études tel que le logement, le transport, la nourriture, selon le revenu familial. Pour aider l’accès à tous aux études supérieures.

 

  1. H) Augmentation des périodes d’éducation physique obligatoire sauf sur prescription médicale. Offrir plusieurs choix d’activités physique selon le matériel disponible. Revoir le temps des périodes actuelles de cours, puisque les périodes d’inactivité physique ne favorisent un attention optimal des l’élève. Favoriser le sport études selon les régions et leur environnement, utiliser les ressources et équipement en place qui sont disponible dans leur région immédiate et ce à tous les niveaux d’étude. Un esprit sain dans un corps sain.

 

  1. I) Abaisser le taux de participation de l’État au système d’éducation privé, pour injecter ces sommes dans le secteur public.   

 

  1. J) Accroître le nombre de CPE et mettre en place un programme d’éducation standardisé à tous les CPE.   

 

  1. K) Promouvoir la recherche publique en partenariat avec les universités, libre de droits et sans conflit d’intérêt avec des donateurs privés (pharmaceutique) etc. Exemple: PME pourrait demander expertise et recherche des universités spécialisé dans certains domaines afin de leur venir en aide.

 

  1. L) Réformer les commissions scolaires; diminuer le nombre de commissions scolaires, c’est-à-dire les regroupées par région administrative. Revoir leurs fonctions et les besoins réels de ceux-ci et favoriser la participation (consultation) citoyennes de chaque circonscription, dû à chaque réalité du milieu concerné. Définir des mandats de dépenses strictes pour les établissements de formation afin de limiter le gaspillage. Investissement important dans les établissements scolaires afin de redonner des environnements d’apprentissages sains et sécuritaires pour la santé de nos enfants.

 

  1. M) Pour les classes en régulier, instaurer ou abaisser le nombre maximum d’élèves par classe dans les écoles primaires et secondaires afin d’assurer un meilleur accès des élèves à leur enseignant.

 

  1. N) Ouvrir plus de classes pour élèves nécessitant plus d’attention et d’encadrement. Réduire les groupes et créer des classes adaptées au niveau des élèves afin que ceux-ci puissent atteindre leur objectif scolaire. Si cela n’est pas possible dans de plus petites écoles, mettre des intervenants comme soutien aux professeurs et aux élèves, afin d’assurer une meilleure scolarisation pour un maximum de gens afin de réduire les inégalités. Exemple de ce qui pourrait être comme intervenant, intervenante par des personnes qui étudient en éducation par des stages rémunérés qui pourraient apporter leur support au professeur et leurs élèves.

 

O)Faciliter l’accès aux activités parascolaire culturelles, sportives ou sociales en assurant l’accès à tous selon le revenu familiale, une aide pourrait être apporté au moins nantis a y avoir accès.  Exemple, un enfant qui veut s’inscrire dans un sport tel que le hockey, soccer, natation etc. puisse avoir une aide financière directe lors de l’inscription ainsi que les équipements requis.

 

  1. P) Formation continue et droit au retour au étude pour une redirection de carrière au adulte ou équivalent et avoir droits à un soutien financier selon certaines directives et pré-requis.

 

 

 

 

 

http://www.ledevoir.com/societe/education/514431/sortir-des-rangs-d-oignons