Je n’abandonne pas ma profession. C’est ma profession qui m’abandonne!

Je n’abandonne pas ma profession. C’est ma profession qui m’abandonne!

 

Le système en fait m’abandonne . Je me sens largué. Je n’enseigne plus. Je gère des comportements. Et quand j’enseigne, plus souvent qu’autrement, je nivelle par le bas. La majorité de mes élèves étant rarement à niveau, je dois baisser mes attentes.

 

Je me débats chaque année pour un peu d’aide. Pour finir par recevoir des miettes, à la fin du mois. J’ai laissé tomber plusieurs projets qui m’allumaient. Je n’en ai plus la force.

Je n’ai pas 65 ans, mais 48.

http://www.journaldequebec.com/2018/03/18/monsieur-jean-francois-quitte-lenseignement

 

 

Citoyens au Pouvoir du Québec, dans sa réforme du système d’éducation est d’avis qu’il faut favoriser << Un esprit sain dans un corps sain >>

 

Dépenser l’énergie positivement. Un franc succès

 

Augmentation des périodes d’éducation physique obligatoire, sauf sur prescription médicale.

 

Offrir plusieurs choix d’activités physique selon le matériel disponible.

 

Revoir le temps des périodes actuelles de cours, puisque les périodes d’inactivité physique ne favorisent une attention optimale de l’élève. Ration 1 : 1 Théorie versus pratique

 

Favoriser la sport/étude, selon les régions et leur environnement, utiliser les ressources et équipement en place disponible dans leur région immédiate et ce à tous les niveaux d’étude.

 

Nous devons être créatif dans l’application d’une nouvelle forme d’éducation et utiliser les exemples de réussite d’ailleurs et d’ici.

 

On prend le jeu très au sérieux en Finlande. Entre chaque période de 45 minutes, les enfants enfilent manteaux et bottes pour aller jouer dehors.

Voici un exemple parmi tant d’autres : http://lactualite.com/societe/2014/04/10/education-la-finlande-premiere-de-classe/

 

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *