La question des pesticides au Québec

Santé, agriculture et éducation : cultivons l’avenir.

 

La réponse démocratique aux géantes de l’industrie des produits chimiques est un enjeu qui représente bien les défis que doivent relever nos sociétés.

Nos sociétés doivent plus que jamais se tenir debout face aux pouvoirs des multinationales et la grande vague de la mondialisation pour rester intègres et indépendantes. Sur ce dossier, la plupart des élus d’hier et d’aujourd’hui ont plié l’échine. Chez Citoyens au Pouvoir, cet enjeu fondamental doit être tranché une fois pour toute par les citoyens par l’entremise du référendum d’initiative populaire.

Un nombre croissant de citoyens prennent conscience de l’impact négatif qu’a l’épandage massif de pesticides sur leur santé et sur celle des sols ainsi que les coûts individuels et collectifs qu’il engendre.

Certaines études démontrent que cette pratique contribue au développement du cancer, dont les ravages touchent bien trop d’entre nous et nous coûtent des fortunes collectivement. Est-ce une « bonne affaire » pour une corporation comme Bayer-Monsanto, qui vend à nos états le poison d’une main et le remède de l’autre? Encore une fois l’appât du gain et l’égoïsme auront-ils raison du bien-être public?

Un gouvernement de Citoyens au Pouvoir souhaiterait une initiative citoyenne visant le bannissement de certains pesticides au Québec.

Cet enjeu touche à cinq des neuf points d’ancrage du parti. Ces derniers sont le filtre à travers lequel passent toutes nos propositions et nos idéaux.

 

Voici les 5 points d’ancrage touchés par le sujet de l’usage des pesticides au Québec :

 

  • Responsabilisation individuelle: chaque citoyen doit s’informer pour voter de façon éclairée sur l’usage ou le bannissement de certains pesticides;

 

  • Démocratie directe: donner force de loi à la volonté des citoyens sur un sujet donné;

 

  • Bonne gestion des fonds publics: simple calcul démontrant que les pesticides ont un impact financier négatif sur le plan macroéconomique dans notre société;

 

  • Anti-carriérisme politique : : Soumettre la question directement au peuple afin d’éviter les collusions possibles entre lobbyistes et carriéristes politiques

 

  • Protection du citoyen: Éviter le risque d’empoisonner notre population et protéger la santé des citoyens.